MENU:
LE VOUSSET

A 6 kilomètres environ de Saint-Pourçain, sur la droite de la route allant de cette ville à Meillard, on aperçoit à mi-côte, au-dessous d'un petit bois, un vieux bâtiment flanqué de tours et entouré de murs; c'est le château du Vousset ou du Housset, car on n'est pas d'accord sur son nom; les uns avec Nicolay (Description du Bourbonnais, tom. I page 167), l'appellent le Vousset; les autres, avec les cartes, Chazaud (Dictionnaire des noms de lieux habités de l'Allier) et d'anciens titres, disent le Housset.

On n'était pas fixé sur le nom de la terre; on ne le fut pas toujours sur celui de la paroisse dont elle dépendait; on la donne, tantôt à Verneuil, à Saulcet et à Contigny. Les terres s'étendaient sur ces paroisses, et, faute de limites administratives précises, on variait pour dire la circonscription. Le château du Vousset, et quelques-uns de ses champs, firent partie de Monétay-sur-Allier, avant la Révolution; ils ne figurent pas dans une des quatre sections établies sur Verneuil, en 1791; en 1809, lors de la confection du cadastre de cette commune, le château fut inscrit sur la matrice, mais certaines de ses dépendances sont à cheval sur Verneuil et Monétay.

Monetay sur Allier
C. Grégoire.

Le Vousset a dû être une maison des champs très agréable à habiter pendant la belle saison; il est placé à une hauteur suffisante pour dominer un vaste et pittoresque paysage, tout en restant abrité contre les vents froids du nord et de l'est. Comme architecture, c'est un petit manoir du XVIe siècle, une de ces habitations dont notre Bourbonnais a encore de nombreux spécimens, avec enceinte encadrée de tours, élevées plutôt pour donner à la demeure un aspect seigneurial, que dans un but de défense.

Le château s'élève sur un grand terre-plein carré, qui était entouré de murs, ayant à leurs angles une grosse tour ronde; une seule tour existe, surmontée d'un lanterneau. Le logis de forme carré, à deux étages, est au milieu de l'enceinte; la façade principale regarde l'ouest; elle est coupée, dans le milieu, par une tourelle ronde, coiffée en haut de son toit pointu, d'un lanterneau; dans cette tourelle s'ouvre la porte du rez-de-chaussée, et grimpe un escalier très étroit conduisant au premier. L'autre façade est à l'est et deux petites tours se dressent sur ses côtés. Les fenêtres sont petites; il n'y a, à chaque étage, que deux grandes salles munies de vastes cheminées en ruines, sans aucune ornementation. Les dépendances du Vousset ont été modifiées considérablement; les murs de clôture de l'enceinte ont à peu près disparu.

Monetay sur Allier

Le plus ancien possesseur que nous ayons trouvé, 1563-1575, est Sébastien Féraud , sieur du Vousset, époux de Rose de Villards; ils eurent un fils, Charles, baptisé le 30 décembre 1574; Féraud et les siens faisaient, dans leur manoir, de fréquent et longs séjours, si nous en jugeons d'après les nombreux parrainages auxquels ils se prêtèrent avec cette complaisance habituelle jadis chez les gentilshommes et riches bourgeois, qui ne refusaient pas de s'associer aux fêtes de famille de leurs voisins, de leurs fermiers et métayers. Afin d'arriver aux successeurs des Féraud, examinons au-dessus de la porte d'entrée de la petite tour d'escalier, à quatre mètres de haut, un écusson surmonté d'un casque de chevalier, autour duquel s'enroulent gracieusement deux branches de feuillage; en grimpant sur une échelle, nous avons vu des armes : de.... au chevron.... accompagné en chef d'un croissant de... accosté de deux molettes d'éperon de... et. en pointe, d'un aigle éployé. Nous avons soumis un croquis de ces armes à l'examen de l'érudit président de la Société d'Emulation du Bourbonnais, M. Tiersonnier, qui nous a répondu par la note suivante: "Ces armoiries me sont inconnues; je ne les trouve pas dans l'Armorial du Bourbonnais (de Soultrait), ni dans l'Armorial général; en raison de sa forme, j'attribue l'écusson à l'époque Louis XIII, et je pense que ce sont les armoiries des Billard, seigneurs de Nantillat et du Vousset, lesquels tenaient cette terre au commencement du XVIIe siècle; Soultrait cite, d'après l'Armorial général, des armoiries différentes pour Billard de Corgenay, mais ne s'agit-il pas d'armes imposées d'office? La publication des armoiries enregistrées d'office à Moulins, faite dans les Archives historiques du Bourbonnais, est défectueuse à ce point de vue, et Soultrait ne distingue presque jamais non plus les armes d'office et les autres.
Mon attribution des armes sculptées au Vousset n'est pas absolument prouvée, mais je la crois très vraisemblables, et si, en cherchant, on trouvait que, dès 1600, voire dès la fin du XVIe siècle, les Billard possédaient bien déjà le Vousset, la certitude serait, à mon avis, absolue.»

Monetay sur Allier

Nous avons suivi le conseil de notre président; nous avons cherché, consulté diverses personnes, et nous avons constaté que, fin du XVIe siècle, le Vousset était aux Billard, en la personne de Jean Billard, qui aura remanié, reconstruit en tout ou partie, le château, et, pour donner à son œuvre, une marque personnelle, il fit placer, au seuil de son logis, l'écusson à ses armes. Ce serait donc les armoiries de la famille Billard, et celles qui figuraient dans un vitrail d'une chapelle des Carmes de Moulins auraient été improvisées, avec cette fantaisie héraldique qui donne, par exemple, un pourceau à l'écu de Saint-Pourçain; un hérisson à Hérisson; un char à Charroux; un œil à Verneuil; les Billard eurent un billard. Après Jean Billard, nous trouvons en 1624, son fils Pierre Billard, écuyer, sieur de Nantillat (ou Nouaillac) qui a le Vousset, Poulèvre, Certilly; il était vice-sénéchal du Bourbonnais, capitaine-châtelain de Verneuil (1630), et avait épousé Charlotte Constant. Il fut, le 28 mai 1624, parrain de la principale cloche de N.-D. de Poulèvre. Sa fille, Catherine, s'était mariée, le 7 octobre 1630, dans la chapelle de Pouleuvre (La chapelle de Poulèvre ou Pouleuvre existait le long de la route de la commanderie, route de Verneuil, commune de Contigny; elle fut achetée par Mme de Balorre; elle a été démolie), avec Jacques de Chamborant de Clavière, écuyer, sieur du Plex, Chamblet, La Chastre et le Bois; veuve en 1636, Catherine épousa en 2ème noces Melchior de Vogué de la Tour, lieutenant général des armées du roi, gouverneur de Cateau-Cambrésis (1662).
Catherine Billard avait eu de son premier mariage, Isabelle de Chamborant, qui épousa, en premières noces (juin 1649), François de la Croix, écuyer, seigneur de Pomay, conseiller du roi, trésorier-général des finances au bureau de Moulins (il avait remplacé comme trésorier des finances, en juin 1665, son père), fils de François de la Croix et de Marie de la Planche; en deuxième noces, Louis de Marechal, sieur de Franchesse, sous-brigadier des gendarmes du roi.
Entre ses deux mariages, Isabelle avait reçu de sa mère la donation de la terre du Vousset, paroisse de Monétay, Contigny etc., où celle-ci demeurait; cette donation était faite sous réserve d'usufruit; Isabelle habitait alors le château de la Brosse Raquin, commune de Tortezais; joli manoir du XVIème siècle.
Antoinette ou Françoise, née, le 22 juin 1658, de François de la Croix et d'Isabelle Chamborant, se maria avec Melchior de Bonneval, écuyer, seigneur de Château, et lui apporta le Vousset; elle était veuve en 1717, et son fils, Jean-Louis de Bonneval (Du BROC DE SEGANGE, La seigneurie de Dornes), vendit, en 1713, le Vousset à François de Barbançois, chevalier, marquis de Sarzais.
En octobre 1742, dans l'acte de mariage de Marguerite Saintherand, fille de Joseph, marchand, à Saint-Pourçain, Gilbert Coinchon, aussi marchand dans la même ville, le père de l'époux, bourgeois de Saint-Pourçain. est qualifié sieur du Vousset; un autre Coinchon, que nous croyons être le père de Gilbert, lieutenant de la maîtrise des eaux et forêts de Montmaraud, en 1750, était sieur du Vousset en 1781.
Après les Coinchon, le Vousset aurait appartenu aux Sainsbut des Garennes et aux Imbert de Balore. Les actuels possesseurs s'attachent à le restaurer.

Source:
gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France: Société d'émulation du Bourbonnais. Bulletin revue - Société d'émulation et des beaux-arts du Bourbonnais. 1908.C. Grégoire.

Monetay sur Allier

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash



Monetay sur Allier



Monetay sur Allier


Mise à jour de la page Résistant Sombre période, le 02/04/2017




Création page Le Violon, le 08/02/2017




Mise à jour de la page Le père et la mère BON DIEU, le 05/02/2017




Création page Chemin de fer, le 05/06/2016




Création page Le père et la mère BON DIEU, le 28/03/2016




Mise à jour du fief des Morats, le 27/03/2016





Monetay sur Allier

Monetay sur Allier