MENU:
DU BUYSSON

__________________________________

Seigneurs de Poncenat et du Breuil, Barons de Boucé et Comtes de Douzon

" d'azur, à l'épée d'argent, la garde d'or, posée en pal, acompagnée de trois molettes d'éperon d'or. "

__________________________________

 
"D'or à deux chevrons de gueules"
S
eigneur de La Cave, de Montgarnaud, de Moncelat, de Montchoisy, de Mirebeau, du Breuil, de Beauregard, des Aix, de Fogno, de Bourbon, de Moulins et de Verneuil, du Berat, de Mont du Lac, de Boirac, de Corgenay, de Poncenat. Baron de Boucé. Comte de Douzon. Châtellenies de Chantelle de Bourbon de Moulins et de Verneuil. On voit les armes de cette famille à la clef de voûte d'une chapelle de l'église de Saint-Pourçain de Malchère et dans l'ancienne église de Senat sur la pierre tombale de Philibert du Buisson écuyer seigneur de Monts de Douzon etc. mort en 1729.
     

DUBUYSSON, ancienne famille noble du Bourbonnais, originaire d'Auvergne, du douzième siècle. La maison Dubuysson a formé dix branches: l'aînée, restée et éteinte en Auvergne; la seconde, dans le Forest; la troisième, à Paris, et les sept autres en Bourbonnais, dont il n'existe aujourd'hui que la neuvième, des seigneurs des Aix. Le nobiliaire d'Auvergne fait mention de Raymond Dubuysson, seigneur du fief Dubuysson, en 1260; de Pierre et Raimond, chevaliers du Temple en 1280; de Dauphine, dame Dubuysson en 1290; épouse d...N de Pons, Saisset, écuyer; de Faucon Dubuysson, damoiseau, seigneur Dubuysson, en 1302; mais l'on n'a aucun titre qui prouve leur degré de parenté avec Chatard seigneur Dubuysson, où commence la filiation suivie de cette famille.

  • CHATARD; 1er du nom, dont on a un titre latin daté de la veille de la fête de Sainte-Luce 1319, où il prend le titre de domicellus (damoiseau), seigneur du fief Dubuysson, paroisse de Tours, diocèse de Clermont, eut pour fils Chatard II qui suit. Il existe un acte de partage entre lui, Etienne son frère et Sophronide Dubuysson leur sœur, du 14 décembre 1319, qui prouve que le père dudit Chatard Dubuysson et ses aïeux étaient nobles dès le douzième siècle.
     
  • CHATARD II, damoiseau, seigneur Dubuysson, épousa, le 12 novembre 1357, Alix de la Faye, de laquelle il laissa:
     
  • CHATARD III, damoiseau, seigneur Dubuysson, qui épousa, en 1386, Michelle Bedouze du Cros, fille d'Aubert du Cros et veuve de Bertrand de Pons, écuyer. De ce mariage vint:
     
  • CHATARD IV, écuyer, seigneur Dubuysson. Il testa en 1439, laissant un fils de sa femme, dont on ignore le nom; son testament nomme ce fils ainsi qu'il suit:
     
  • CHATARD V, écuyer, seigneur Dubuysson, marié le 11 février 1445, avec Marie Vertolaie, fille de noble Antoine de Vertolaie de Boutonarque. Il eut entre autres enfants:
    1. Pierre Dubuysson, seigneur dudit lieu, auteur de la branche aînée, éteinte en la personne de Christophe, chevalier, seigneur Dubuysson, et de Saint-Purjean, qui n'eut qu'une fille, mariée à N*** de Damas. Le fief Dubuysson appartient aujourd'hui à M. de Guérines de Bourgnon, frère de l'ancien gouverneur des pages du roi;
    2. Jacques Dubuysson, frère de Pierre Dubuysson, chevalier de Malte, commandeur de Tortebesse ainsi qu'on le voit dans l'Histoire de Malte de l'abbé de Vertot. Quelques Dubuysson de cette branche et de la seconde ont porté pour armes, au champ d'argent, trois arbres arrachés de sinople, avec celles de cette maison, qu'on verra à la fin de cette généalogie;
    3. Antoine, dont l'article suit, qui s'établit en Bourbonnais.
     
  • Antoine, Ier du nom, Dubuysson, écuyer, épousa le 29 février 1496, Louise de Mauriac de la Balancière, dame de la Cave, fille de Jean de Mauriac, chevalier, seigneur de la Cave, parente des seigneurs de Bellenave. De ce mariage sont issus:
    1. Pierre Dubuisson, auteur des branches de Sazeret et de Courcelles, qui sont éteintes, la première en la personne d'Antoine Dubuysson, seigneur de Sazeret capitaine au régiment de Beaulieu, tué en Italie ; Nicolas, petit-fils de Pierre Dubuysson, chevalier, seigneur de Courcelles, fut conseiller en la chambre des comptes de Paris, et marié avec Bernarde-Renée de Montebise. Il existe un acte de la tutelle de ses enfants, daté du 8 mars 1646. Charles Dubuysson son fils, colonel, d'un régiment de son nom, puis maréchal des camps, commanda en Italie avec titre de lieutenant-général du roi. Il fut créé comte de-Sainte-Marie, après avoir battu l'ennemi audit lieu. De cette même branche était une Marie Dubuysson, épouse de Louis du Morier, en Anjou, dont deux filles entrées dans les maisons de la Bar-Guéritaude et d'Orvaux, ont eu chacune un fils chevaliers de Malte ;
    2. Jean, dont l'article suit;
    3. Antoine Dubuysson, qui a formé la branche dite de Montor, éteinte en la personne d'André Dubuysson, capitaine d'infanterie;
    4. Une demoiselle, mariée à N***, seigneur de Bagneux.
     
  • Jean DUBUYSSON, écuyer, seigneur de la Cave, de Mont, épousa, en 1553, Antoinette du Val. Il servit, ainsi que son père, dans la compagnie d'hommes d'armes du seigneur de Bellenave. Il eut pour fils:
     
  • André DUBUYSSON, écuyer, seigneur de la Cave et de Moncelat, marié le 11 septembre 1577, avec Louise de Lingendes. Il eut pour fils:
    1. Philibert, dont l'article viendra;
    2. Jean Dubuysson, écuyer, auteur de la branche des seigneurs de Beauregard, qui a fourni plusieurs capitaines et un chef de bataillon, et qui s'est éteinte en la personne de N*** Dubuysson, mariée au marquis de Chary des Gouttes, dont sont issus un chef d'escadre des armées navales et un commandeur de l'ordre de Malte;
    3. Nicolas Dubuysson, chevalier, seigneur de Fognat et du Beirat, maitre d'hôtel du roi, conseiller en ses conseils d'Etat et privés, qui épousa, en 1606, Elisabeth Verne dont il eut deux fils. L'aîné eut les mêmes charges que son père, et fut de plus, en 1645, chevalier de l'ordre du roi. Il prenait le titre de baron de Boucé et de Vauce, et posséda beaucoup de terres. Son frère a continué la branche des seigneurs de Fognat qui s'est éteinte en la personne d'Emmanuel Dubuysson, chevalier, seigneur de Pudigon, Fognat et du Beirat, mort en 1782 et dans deux demoiselles entrées dans les maisons de la Boullaie-Marillac et de Lapelin;
    4. François Dubuysson, écuyer, auteur de la branche des seigneurs de Mirebeau, éteinte en la personne de Jean Dubuysson, écuyer, seigneur de Mirebeau, qui a fait plusieurs fondations dans les couvents de la ville de Moulins.
     
  • Philibert, Ier du nom, Dubuysson, écuyer, seigneur de la Cave, de Mont et de Moncelat, président en la sénéchaussée et bailliage dit Bourbonnais, épousa, en 1615, Charlotte Millet, fille de N*** Millet, conseiller au parlement de Paris. Il eut entre autres enfants:
    1. Charles, dont l'article viendra;
    2. Philibert Dubuysson, auteur de la branche des seigneurs des Aix, rapportée ci-après;
    3. N*** Dubuysson, écuyer, seigneur de Montchoisy, colonel d'infanterie et commandant aux îles, où il est mort;
    4. Deux fils, officiers au régiment de la Reine, infanterie ;
    5. Marie-Elisabeth, qui épousa Marien de Filiol, chevalier, seigneur de la Faulconnière et frère d'un archevêque de Toulouse. La fille de Marie-Elisabeth Dubuysson entra dans la maison de Fontanges, et sa petite-fille dans celle de Monestay-Chazeron, famille ancienne qui a eu onze officiers supérieurs dans les gardes du roi, un commandant de sa maison, plusieurs officiers généraux et un cordon bleu.
     
  • Charles DUBUYSSON, seigneur de la Cave, président en la sénéchaussée du Bourbonnais, épousa, le 28 février 1656, Elisabeth Roy, de laquelle il laissa entre autres enfants:
    1. Philibert, dont l'article suit;
    2. Charles Dubuysson, capitaine au régiment de la Reine, tué à la défense de Liège, en 1702.
     
  • Philibert, IIe du nom, DUBUYSSON, président en la sénéchaussée et bailliage du Bourbonnais, épousa, en 1689, Marguerite Audier d'Arfeuille, dame de Douzon. De ce mariage sont issus:
     
  • François-Senneterre DUBUYSSON, chevalier, comte de Douzon, seigneur de Montaigu, la Cave, Mont, Poncenat et autres lieux, mousquetaire du roi. Ce fut en sa faveur et pour le nom de Dubuysson que la terre de Douzon fut érigée en comté. Il épousa, en 1732, Marguerite Alexandre de Bausson, de laquelle il laissa:
    1. Denis-Philibert, qui suit;
    2. Euphémie Dubuysson, mariée à N*** de Gévaudan, capitaine au régiment des cuirassiers, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis;
    3. Anne-Charlotte Dubuysson, mariée à N*** d'Arfeuille, capitaine de dragons;
    4. N*** Dubuysson, chanoinesse de Légneux.
     
  • Denis-Philibert III, Dubuysson, comte de Douzon, chevalier, seigneur de Poncenat, Montaigu, etc., lieutenant-colonel du régiment de dragons d'Orléans, brigadier des armées du roi, commandant de la ville de Moulins, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, premier député de la noblesse du Bourbonnais aux états généraux, en 1789 ; mourut à Lyon en 1794, victime d'un jugement révolutionnaire.

  • Branche des seigneurs des Aix, prise au neuvième degré.
    1. Philibert DUBUYSSON, chevalier, seigneur des Aix, Moncelat, Montchoisy et Vieilfont, capitaine des vaisseaux du roi, second fils de Philibert et de Charlotte Millet, épousa à Toulon, le 29 juillet 1661, Eléonore de Burgues de Missiessy, alliée aux Félix du Muy et aux Barbantane. De ce mariage vinrent:
      1. Antoine, dont l'article viendra;
      2. Joseph Dubuysson, chevalier, seigneur de Montchoisy, commandant de bataillon au régiment de Picardie, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, qui n'eut qu'une fille, mariée à N*** Begon de Larouzière, capitaine au régiment de Lyonnais, qui eurent pour fils Louis Begon de Larouzière, chevalier, seigneur de Saint-Pons et Montchoisy, député de la noblesse d'Auvergne aux états généraux. Bien connu par ses vertus et ses talents, par l'estime et les bontés dont l'ont honoré en France, à Turin, en Allemagne, le roi, MONSIEUR et monseigneur le prince de Condé, et par sa longue détention au Temple et à Vincennes et son exil à Provins, depuis sa rentrée en France jusqu'à sa mort, arrive le 11 avril 1814. Il a laissa neuf enfants, dont trois filles, chanoinesses maltaises.
       
    2. Antoine, II du nom, Dubuysson, chevalier, seigneur des Aix et de Moncelat, Vieilfont, mousquetaire du roi, puis capitaine au régiment de Vilpion, cavalerie, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, épousa, en 1694, Françoise le Bague d'Ambly, dont il eut:
      1. Joseph Dubuysson, capitaine au régiment de Picardie, tué à la bataille de Guastalla, en 1734;
      2. N*** Dubuysson, procureur général des Bernardins;
      3. Antoine Dubuysson, chanoine régulier;
      4. Pierre II, qui suit;
      5. Quatre demoiselles, religieuses;
      6. Anne Dubuysson, mariée à N*** de Vic de Pongibaud capitaine au régiment des Landes, fils et beau-père de deux demoiselles d'Orvillier.
       
    3. Pierre, IIe du nom, DUBUYSSON, chevalier, seigneur des Aix et de Vieilfont, lieutenant au régiment de Picardie, épousa, le 8 mars 1740, Anne-Charlotte de Monestay-Chazeron, fille de François de Monestay, baron des Forges, major du régiment de la Suze, dragons, et d'Elisabeth de Fontanges, sa parente, par le mariage de Marie-Elisabeth Dubuysson avec Marien de Filiol. De ce mariage sont issus:
      1. François-Amable-Charles, qui suit;
      2. Claude-Antoine, chevalier Dubuysson, page de madame la Dauphine, capitaine au régiment de la Couronne, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, mort en 1795;
      3. Gabriel-Lazare, qui suit, mort en 1813;
      4. Charles-François, qui suit, mort en 1786;
      5. Louise-Euphémie Dubuysson, mariée à Jean-Baptiste de Soualhat de Fontalard, écuyer. Ils ont eu un fils, marié à N*** d'Anglard.
       
    4. François (Ier du nom) Amable-Charles, comte DUBUYSSON, chevalier, seigneur des Aix, d'Ambly et du Chambon, page du roi à la petite écurie, à l'âge de treize ans, ensuite cornette de dragons au régiment de Chapt. Il fut blessé à l'âge de seize ans, à l'armée de Condé, en 1762. Il a été successivement capitaine de cavalerie et de dragons, major du régiment de dragons du Roi, lieutenant-colonel et chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis. Il a été titré de comte par son brevet de major et dans plusieurs lettres de ministres. Il a épousé, le 29 janvier 1781, Marie-Madeleine-Charlotte Ducrozet de Cumignat, fille de François de Florimont, comte Ducrozet, chevalier, seigneur de Cumignat, Javaugues, Orcerolles, Durtal, etc., et de Louise-Charlotte de Barentin-Montchal, cousine-germaine de M. de Barentin, chancelier de France, nièce de M. le marquis de Vogué, cordon bleu. François Dubuysson et son épouse, après s'être migrés, ont été détenus dans les prisons de Moulins pendant dix-neuf mois.

    Première subdivision de la branche des Aix.
    1. Gabriel-Lazare DUBUYSSON, troisième fils de Pierre II, chevalier, seigneur de Vieilfont, épousa, le 25 août 1789, Gabrielle de la Ferté-Mum, dont il a eu:
      1. Yves-Antoine, dont l'article suit;
      2. Julien Dubuysson, né en août 1800.
       
    2. Yves-Antoine DUBUYSSON, n le 2 novembre 1791, fait prisonnier à Moskou.

    Seconde subdivision de la branche des Aix.
    1. Charles-François vicomte DUBUYSSON, chevalier, seigneur de Mont-Petit, colonel à la suite des troupes de la marine, brigadier général au service des États-Unis d'Amérique, chevalier de Cincinnatus, blessé en Amérique de quatre coups de feu, prisonnier en Angleterre, mort à Moulins le 21 mai 1786 ; avait épousé, le 27 septembre 1784, Éléonore de Faubert de Cressy, dont il a laissé un fils unique, qui suit:
    2. François II, Amable-Charles, vicomte DUBUYSSON, chevalier, seigneur de Mont-Petit, Byri, Rivau ; né le 10 juillet 1785, marié le 7 janvier 1807, avec demoiselle Adèle du Verdier, fille de N*** du Verdier, capitaine de cavalerie et de N*** de Saint-Julien. De ce mariage sont nés:
      1. Louis-Amable, qui, suit;
      2. Euphémie Dubuysson, née en avril 1808;
      3. Aimée Dubuysson, née le 3 janvier 1813.
    3. Louis-Amable DUBUYSSON, né au mois d'août 1809.
    Les armoiries de la maison Dubuysson sont, par brevet du roi en date du 16 mai 1697, confirmées, peintes et enregistrées à l'armorial général de France ; dans le registre coté Bourbonnais. « Au champ d'azur, l'épée en pal, poignée d'or, lame d'argent, accompagnée de trois molettes d'éperon, d'or, placées deux et une. »

    Si l'on eût voulu faire mention de tous les services militaires de la maison Dubuysson, il aurait fallu nommer trente-deux autres Dubuysson dont dix-sept ont été tués à des sièges ou batailles, qui n'ont pas été portés dans cette généalogie, n'ayant point laissé de postérité.
    MM. Dubuysson, soit par leur alliance avec les maisons de Fontanges et de Monestay-Chazeron, soit par d'autres qu'ils ont faites, sont alliés à plusieurs des plus illustres du Bourbonnais, les Chabannes, les Montmorin Saint-Hérem, les Langeron, les la Roche-Aymond, les Authier de Vilmonté, les Montaignac-Chauvance, les Dreuil, les le Grouin, les Bonneval, les Sartiges, les Laboulaie-Marillac, les Longueille, les Lachapelle de Raz, les Cadier de Vauce, les d'Arfeuille, etc.

    François Dubuysson, en épousant une demoiselle Ducrozet, s'est allié aux maisons de Barentin-Montchal et d'Ormesson, de Vogué, du Truchel, de la Fayette, de Maubourg, de Boissieu, de la Roque, de Clavière ; etc.

    Source: Armorial de Bourbonnais de Soultrait - Nobiliaire Universel de France, Tome II, page 190 BnF/Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36862s.

     

    Monetay sur Allier

    Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

    Obtenir le lecteur Adobe Flash



    Monetay sur Allier



    Monetay sur Allier


    Mise à jour de la page Résistant Sombre période, le 02/04/2017




    Création page Le Violon, le 08/02/2017




    Mise à jour de la page Le père et la mère BON DIEU, le 05/02/2017




    Création page Chemin de fer, le 05/06/2016




    Création page Le père et la mère BON DIEU, le 28/03/2016




    Mise à jour du fief des Morats, le 27/03/2016





    Monetay sur Allier

    Monetay sur Allier