Retour en haut
MENU:
LE PERE ET LA MERE BON DIEU

A une date indéterminée Monsieur MEILHEURAT des Morats a installé un couple de colporteurs misèreux dans une grande cabane de vigne au lieu-dit Fontelouze dans le bas de Palissard (du nom de l'ancien propriétaire des terres BODIN DES PALISSARDS habitant au bourg de Verneuil-en-Bourbonnais), sur la parcelle cadastrale de Montcoquet. Cette cabane était emplantée dans le virage au bas des champs, à moitié sur le chemin. Elle a été démolie lors du remembrement et ses pierres utilisées pour renforcer le nouveau chemin au passage des deux ponceaux d'écoulement des eaux.

Monetay sur Allier

Il s'agissait de GRUSSE, Cyrus Lucien et de son épouse née SALMON, Louise Marie. Ces personnes ne figurent sur aucun état des recensements de 1876 à 1911. Ils exerçaient la profession de colporteurs et étaient assimilés aux vagabonds, ce pourquoi ils n'étaient pas recencés.
La profession de colporteurs était soumise à la loi de 15 décembre 1815, il devait être en permamence porteur d'un passeport délivré par la commune du lieu de naissance, ou du dernier domicile connu. Ce document devrait mentionner l'identité du titulaire, de son épouse et éventuellement de ses enfants de moins de seize ans. En cas de décès ce passeport confirmé par la loi du 15 décembre 1815, devait être retourné à l'autorité l'ayant délivré. Le passeport a été supprimé en 1912 et remplacé par le livret spécial de circulation étendu aux gens du voyage confirmé par la loi du 3 janvier 1969 et supprimé le 10 juin 2015. Le détenteur devait également détenir son livret militaire auquel était joint éventuellement son congé de libération.
Ces papiers devaient être présentés à toute réquisition des autorités et le colporteur devait les avoir en permanence en sa possession. Le livret de famille n'a été instauré qu'en 1877. Les transcriptions et mentions marginales de l'état civil n'ont été obligatoires qu'en 1917 pour les soldats morts pour la France et en 1945 l'ensemble de la population.

Revenons à la famille GRUSSE qui vivait dans un grand état de pauvreté sans aucun confort ni eau, ni chauffage. Il fallait aller chercher l'eau à Montcoquet ou au Bois Bernard. Les époux GRUSSE donnaient un coup de main dans ces fermes pour avoir quelques nourritures (Témoignage de Roger BURLOT ancien maire de CONTIGNY qui le tenait de son grand-père BLANZAT métayer à Montcoquet avant 1900..).
Monsieur MEILHEURAT ayant eu un different avec le facteur de l'époque avait abonné la famille GRUSSE au journal bien qu'ils ne sachent lire mais pour contraindre le facteur à la distribution dans des chemins de champs impraticable.

GRUSSE Cyrus fabriquait des chaussons mais leur spécialité était les bouteilles de la passion.Ils récupéraient les fioles de médicaments et à l'aide de pinces inseraient à l'intérieur une croix avec tout le matériel de la passion (marteau, echelle, tenailles, etc.). Ces objets pouvaient être simples ou agrémentés du Christ en chromolithographie, certaines bouteilles contenaient le prêtre à l'autel au moment de l'Elévation, objet magnifique en chromo.
Les dimanches, jour de fêtes religieuses ou de marchés ou de foires ils allaient vendre leurs objets à la porte des églises et sur les places publiques. C'est ainsi, que toutes anciennes familles étaient en possession de bouteilles du Père BON DIEU. Aujourd'hui ces bouteilles se retrouvent sur les brocantes de tout le secteur où elles sont très recherchées.
D'après Albert RAYNAUD et Roger BURLOT qui le tenaient de leurs grands-parents, le père BON DIEU portait fièrement sa médaille de Crimée (1856), lors de ses ventes publiques.

Monetay sur Allier Monetay sur Allier

En1911 lors du décès de GRUSSE Cyrus le maire de l'époque n'a pas approfondi la recherche pour l'établissement de l'acte de décès qui est assez vague, les pièces obligatoires auraient fourni des renseignements plus précis.

L'an mil neuf cent onze, le vingt quatre janvier,
nous François BARDINAT, Maire et Officier de l'état civil
de la commune de Monétay sur Allier, canton du Montet,
sont comparus CHARPENTIER, Antoine âgé de 64 ans
et DUCOUT, Jean âgé de 29 ans, tous les deux vignerons
au Bois Bernard de cette commune, amis du décédé,
lesquels nous est déclaré que GRUSSE Cyrus Lucien
âgé de soixante dix sept ans, chaussonnier domicilié
à Montcoquet de cette commune,
né à BAYEUX département du CALVADOS
fils des défunts GRUSSE ... et ALLAIS, Hortense,
époux de SALMON Louise Marie âgée de soixante huit ans,
sans profession spéciale, domiciliée au sus-dit lieu de Montcoquet
est décédé ce jour d'hui à deux heures du soir
à son domicile ainsi que nous nous en sommes
assurés de quoi nous avons immédiatement dressé acte
que les témoins ont signé avec nous après lecture faite.

En 1916 disparaissait à son tour la mère BON DIEU, l'acte de décès et complet.

Le vingt six avril mil neuf cent seize
à quatre heures du matin
SALMON, Louise Marie née à SAINT LO, (MANCHE),
le vingt sept mai mil huit cent quarante deux,
sans profession, fille de SALMON,
Louis et de LEHEUP, Modeste, décédés,
veuve GRUSSE, Cyrus Lucien
est décédée en son domicile au lieu-dit Montcoquet
le vingt six avril mil neuf cent seize
à onze heures du matin sur la déclaration de
Antoine DUBOST, cinquante six ans,
cultivateur aux Salles, voisin de la défunte
et de Pierre BERAUD, quarante huit ans,
sabotier au bourg de cette commune,
qui lecture faite ont signé avec nous
Pierre DUMAZET, maire de Monétay sur Allier,
canton du MONTET.

Aucun descendant n'est connu. Les recherches effectuées auprès des Mairies de BAYEUX et SAINT-LO, lieux de naissances des intéressés n'ont données aucun résultat, les archives ayant été détruites lors des batailles du débarquement de 1944.

Par contre, le cercle généalogique de la Manche d'après les registres catholicité de SAINT-LO, nous a communiqué copie de l'acte de mariage des parents SALMON, Louise Marie ainsi que l'arbre généalogique de sa famille.
Elle n'apparait pas dans les actes ainsi que GRUSSE Cyrus, pas plus que mention de leur mariage, nous ignorons tout de ce couple et le mystère demeurera.

Monetay sur Allier

Monetay sur Allier

Monetay sur Allier

Revenons à la misérable cabane, après leurs décès, elle a habrité les gens qui cultivaient les terres de Palissard jusqu'à sa démolition. D'après Albert RAYNAUD un grand nombre de bouteilles de sirop ou autres se trouvaient encore à l'arrière de la batisse dans les épines.

Monetay sur Allier
  Monetay sur Allier
     
Monetay sur Allier   Monetay sur Allier
     
Monetay sur Allier   Monetay sur Allier
     
Monetay sur Allier   Monetay sur Allier

Source:
Bulletin municipal
Témoignages: Roger BURLOT - Albert RAYNAUD
Bouteilles: collections privées

Monetay sur Allier

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash



Monetay sur Allier



Monetay sur Allier


Mise à jour de la page Résistant Sombre période, le 02/04/2017




Création page Le Violon, le 08/02/2017




Mise à jour de la page Le père et la mère BON DIEU, le 05/02/2017




Création page Chemin de fer, le 05/06/2016




Création page Le père et la mère BON DIEU, le 28/03/2016




Mise à jour du fief des Morats, le 27/03/2016





Monetay sur Allier

Monetay sur Allier